Arcānum | Paris Insolite & Secret | Histoires sur les Mystères de Paris

RECHERCHE


/ 0

Culture

La grande histoire insolite de Paris

6th Fév '18
Abonnez-vous aux histoires d'Arcānum

“…les premiers habitants de Paris, les Parisii, la nommaient Loutouchezi: « habitation au milieu des eaux »…”


Les origines de Paris

II reste difficile de dater avec précision la fondation de la future Paris. Mais on admet communément qu’elle est due à la tribu gauloise des Parisii, qui la nommaient Loutouchezi, « habitation au milieu des eaux ». Cette appellation suggère que Ia tribu s’était installée sur une île de Ia Seine, probablement I’lle de la Cité. Les faits s’éclaircissent à partir de l’Antiquité : l’armée de Jules César commandée par Labienus, assiège en 53 av. J.-C. la cité des Parisii, qui l’incendient avant de laisser entrer les vainqueurs. Une aubaine pour les Romains, qui bâtissent rapidement une cité gallo-romaine rebaptisée Lutetia, Lutèce. Cette ville toute neuve possède tous les atouts pour se développer: le fleuve, bien sûr, et sa situation au carrefour d’importantes voies de communication.

Plan de Lutèce (Lutetia) au temps de l'invasion romaine

Plan de Lutèce (Lutetia) au temps de l’invasion romaine

Elle s’étend d’abord sur la rive gauche, au pied de la montagne Sainte-Geneviève, où l’on rencontre aujourd’hui de rares vestiges gallo-romains. Les Nautes, ou marchands de l’eau, y forment la corporation la plus puissante, et le seront toujours au Moyen Âge. On retrouve leur symbole, un bateau, sur le blason de Paris, dont le dessin a évolué au fil des siècles. La devise de la ville, officialisée en 1853, viendrait aussi des Nautes: Fluctuat nec mergitur, « flotte, mais ne sombre pas » !

Paris promue capitale

Vers 300, Lutèce déjà fortement christianisée prend un nom qui rappelle ses fondateurs gaulois: Paris. Elle doit repousser des invasions répétées. La plus terrible et la plus célèbre s’est déroulée en 451, quand Attila et ses Huns sont aux portes de la ville. Mais la fille du notable franc Severus dissuade les habitants de fuir. Attila épargne alors Paris. La courageuse chrétienne qui a sauvé la ville en deviendra la patronne : c’est Sainte Geneviève.

Attila et les Huns envahissent l'Europe et Paris - Georges-Antoine Rochegrosse

Attila et les Huns envahissent l’Europe et Paris – Georges-Antoine Rochegrosse

Trente ans plus tard, elle organise la résistance contre Clovis, qui assiège Ia ville. Le roi des francs ne s’en tiendra finalement maître qu’au prix de sa conversion au catholicisme en 496. II fait ensuite de Paris la capitale du royaume des Francs. La vie s’y concentre alors uniquement autour de I’lle de la Cité. Au IXe siècle, alors que règnent les Carolingiens, dont le plus fameux restera Charlemagne, les invasions normandes obligent les habitants à se réfugier derrière les remparts gallo-romains, et Paris se dépeuple. La ville retrouve son dynamisme au début du Xe siècle, quand le comte de Paris Hugues Capet devient roi de France. Ses descendants, les rois capétiens, construiront le palais de la Cité, leur résidence jusqu’au XIVe siècle. Ils ne donneront cependant le titre de capitale à Paris qu’en 1112, au détriment d’Orléans.

Heurts et malheurs du Moyen Âge

Au moyen âge, Paris s’étend à nouveau sur la rive gauche. Les turbulents étudiants des universités envahissent les abords de la montagne Sainte Geneviève, qui prennent à cette époque leur nom de Quartier Latin (car les étudiants y parlent le Latin!). À la fin du XIIe siècle, le roi Philippe Auguste ordonne la construction d’un nouveau palais sur la rive droite : le Louvre.

Le palais du Louvre sous Charles V, avant 1362

Le palais du Louvre sous Charles V, avant 1362

II fait également édifier une enceinte en pierre. Charles V va devoir I’élargir à partir de 1356, car Paris s’est enrichie de nombreux bourgs et faubourgs, que le roi entend aussi protéger à I’intérieur d’une nouvelle muraille. Hélas, les XIVe et XVe siècles réservent bien des malheurs aux Parisiens : famines, épidémies de peste, auxquelles s’ajoutent les ravages de la guerre de Cent Ans. Des émeutes éclatent. La population décroît considérablement. Paris, exsangue, est délaissée par les rois pour le Val de Loire. François 1er y revient en 1527. Féru d’art, il apporte à la capitale des embellissements. Ce développement est ralenti par les guerres de Religion. II reprend avec l’avènement d’Henri IV, premier des rois Bourbons, en 1589.

La consécration politique et artistique

À partir du XVIIe siècle, Paris s’étend et se construit formidablement. Les rois font agrandir le Louvre et édifient églises, bâtiments administratifs et monuments. Mais ils ne sont plus les seuls à modifier le visage de la capitale: nobles et bourgeois font construire des hôtels particuliers. La diversification des quartiers selon les classes sociales se précise. Sous Louis XIV, les fortifications de Charles V sont progressivement rasées et se métamorphosent en boulevards, où des foules en quête de réjouissances se promènent.

Rue de Paris sous Louis XIV

Rue de Paris sous Louis XIV

La vocation de pôle intellectuel de Paris s’affirme sous Louis XV : c’est là que se rencontrent les philosophes et les artistes. Pendant ce temps, dans les quartiers populaires, la révolte gronde. Les grands événements de la Révolution se déroulent à Paris, mais ne laisseront ni dommages considérables, ni transformations notables. La 1ère République dote cependant Ia ville d’un maire, lui rendant ainsi son rôle de capitale politique, qu’elle ne perdra plus, excepté durant l’Occupation par l’Allemagne nazie. La stabilité politique ne caractérise pas la France du XIXe siècle !

Empire, Restauration monarchique, République et second Empire se succèdent jusqu’à l’avènement définitif de la République en 1871. Les troubles perturbent et
retardent les grands travaux. Mais ils ne les empêchent pas, car chaque gouvernement reprend ceux qui ont été entrepris par son prédécesseur. Napoléon III et son préfet le baron Haussmann bouleversent la physionomie de Paris en créant de nouvelles artères et des espaces verts, et en annexant en 1860 des communes limitrophes. L’empereur crée ainsi les arrondissements de la ville.

Création des arrondissements de Paris

Création des arrondissements de Paris

À la même époque, les progrès du chemin de fer imposent Ia construction de gares, et les Expositions universelles offrent le prétexte de nouveaux monuments, rarement pérennes, dont en 1889, la tour Eiffel. Durant la première moitié du XXe siècle, Paris se transforme moins. Mais la IIIe République y mène des travaux d’assainissement. L’urbanisme parisien reprend de la vigueur à partir des années 1970. Parfois pour le pire, avec la place grandissante accordée à l’automobile et l’édification d’immeubles dépourvus de grâce, telle la tour Montparnasse. Parfois pour le meilleur avec la protection du quartier du Marais, la création de nouveaux espaces verts et celle de monuments appelés à devenir des classiques, tel le Centre Georges-Pompidou.

ABONNEZ-VOUS AUX SECRETS DE PARIS
Les meilleures histoires sur le Paris Insolite & Secret !
RECEVEZ NOS HISTOIRES INSOLITES
Abonnez-vous aux meilleures anecdotes sur le Paris Insolite & Secret !
Votre e-mail restera privé et protégé

Send this to a friend