Arcānum | Paris Insolite & Secret | Histoires sur les Mystères de Paris

RECHERCHE


/ 0

Insolite

L’Égypte est sous les colonnes

22nd Fév '17
Abonnez-vous aux histoires d'Arcānum

C’est en 1984 que fut décidé l’aménagement de la cour du Palais Royal, qui servait de vulgaire parking à voiture pour hauts fonctionnaires. Le président de l’époque, François Mitterrand et son Ministre de la culture Jack Lang sélectionnèrent rapidement l’œuvre de Buren parmi les 4 projets déposés. Les travaux furent commencés dès l’été 1985 mais furent interrompus dans la foulée en raison d’une vive polémique. Considérée pour un grand nombre comme une verrue en plein cœur du Paris historique, cette œuvre magistrale verra tout de même le jour après une reprise des travaux début 1986 et un achèvement en juin de la même année. Connue et médiatisée sous le nom de « Colonnes de Buren » cette œuvre s’intitule en fait « Les deux plateaux » et ferait référence à une symbolique très spirituelle. Le premier plateau est représenté par l’aire où le piéton peut évoluer parmi les colonnes et le second par la partie souterraine, visible uniquement au travers de grilles métalliques. En réalité, les deux plateaux font référence aux deux plateaux d’une balance, qui -avant d’être le symbole que nous lui attribuons encore aujourd’hui-, était dans l’Égypte antique, l’instrument de pesée des âmes. Et lorsque le poids des âmes était inférieur à celui d’une plume, la vie éternelle leur était accordée. Alors si vous pensez avoir une âme digne de vivre éternellement, courrez visitez les colonnes de Buren !

ABONNEZ-VOUS AUX SECRETS DE PARIS
Les meilleures histoires sur le Paris Insolite & Secret !
RECEVEZ NOS HISTOIRES INSOLITES
Abonnez-vous aux meilleures anecdotes sur le Paris Insolite & Secret !
Votre e-mail restera privé et protégé

Send this to a friend